Les nouveaux-nés

img-aqui-bebe-hd

La naissance

Lors de sa progression dans le bassin de la mère, le nourrisson subit de nombreuses pressions et torsions. Elles entraînent des tensions importantes, notamment au niveau du crâne et de la cage thoracique. Elles peuvent être causées par une mauvaise position intra-utérienne pendant la grossesse, par l’accouchement ou encore par des traumatismes post-partum.
C’est pourquoi, après un accouchement trop long ou trop court, avec l’utilisation des forceps, spatules ou ventouses, avec une présentation par le siège, lors d’une grossesse gémellaire ou en cas de prématurité, un traitement ostéopathique est alors fortement recommandé.
Tous ces facteurs peuvent perturber le fonctionnement et le développement normal des structures musculo-squelettiques, crâniennes et viscérales du bébé.
L’ostéopathie s‘avère également très efficace dans problèmes de digestion comme les coliques ou les régurgitions, ou encore lors des torticolis congénitaux et plagiocéphalies. On peut aussi voir apparaître des problèmes de succion, des difficultés d’endormissement, des torticolis congénitaux, des régurgitations ou des coliques suite à un accouchement traumatique.
L’ostéopathe examine toujours les nouveaux-nés dans son ensemble, afin de détecter et de traiter la cause du problème et non simplement le symptôme. Il peut intervenir dès les premiers jours de naissance du bébé, pour traiter les dysfonctions qui causent le symptôme ou pour une consultation préventive.


Les troubles digestifs, coliques et regurgitations

Contrairement aux idées reçues, les coliques ne s’arrêtent pas forcément au bout des trois mois de vie de l’enfant. Hide et Guyer ont démontré en 1982, que 41 % des nouveaux nés atteints de coliques continuaient à souffrir de ces troubles jusqu’à six mois de vie et 12 % d’entre eux contractaient des symptômes jusqu’à l’âge d’un an. Il est donc impératif pour l’ostéopathe de traiter ces troubles au plus vite.
Si votre enfant souffre de cette pathologie, l’ostéopathe travaillera en priorité sur le relâchement des restrictions de mobilité vertébrales, viscérales et crâniennes. L’objectif est de redonner le
maximum de mobilité aux structures afin que le nouveau-né soit à même de bien digérer et éliminer les gazs qui le gène.
En parallèle de ces causes mécaniques, l’ostéopathe vous aidera aussi à trouver d’autres causes pouvant augmenter la fréquence et l’intensité des coliques. En effet, ces dernières peuvent résulter d’un problème au niveau du régime alimentaire de la mère (choux, bananes, fruits acides et épices) ou encore d’une intolérance au lactose ou à la protéine bovine.
D’autre part, le RGO (reflux gastro-œsophagien) est un symptôme très désagréable pour l’enfant. Les reflux peuvent également être une cause de réveils de l’enfant pendant la nuit. Surélever très légèrement le lit en plus d’un traitement ostéopathique est une bonne solution pour l’enfant et les parents, qui ont souvent peur que leur enfant s’étouffe pendant son sommeil.


La plagiocephalie

La plagiocéphalie est parfois visible à la naissance, souvent suite à l’utilisation des forceps ou des ventouses lors d’un accouchement difficile. Mais elle peut aussi se développer lors des premiers mois de vie du nourrisson, généralement consécutivement à un torticolis congénital. D’autres causes favorisent l’apparition d’une plagiocéphalie : la compression de la tête dans le ventre de la mère, la prématurité, les grossesses multiples ou encore les positions prolongées sur le dos.

Les parents pourront détecter une plagiocéphalie naissante en observant un aplatissement de l’arrière du crâne du nourrisson souvent unilatéral et souvent accompagné de répercussions au niveau de la forme du visage. En général, une oreille est plus avancée, un oeil est plus ouvert et les parents pourront observent un bombement plus important d’un côté du front.


Des techniques douces pour une prévention indispensable

L’ostéopathe DO, par un diagnostic et des techniques très douces, sera en mesure de détecter les dysfonctions même minimes de votre enfant et de les traiter anticipant ainsi toute aggravation ou installation de la lésion dans le temps.

Les techniques utilisées sont toujours sans contraintes pour le corps et indolores pour le nourrisson. Votre enfant sera alors en mesure de retrouver son état de santé optimal et se développer harmonieusement. Son entourage profitera alors pleinement de cette période unique de la vie de l’enfant.