Qu'est ce que l'ostéopathie?

L’ostéopathie est une médecine manuelle, non médicamenteuse, s’intéressant aux troubles fonctionnels du corps humain. Elle vise à restaurer la mobilité, l’équilibre et l’harmonie des structures, via un diagnostic précis et des techniques manuelles adaptées. En redonnant à toutes les structures (os, muscles, fascias, organes, etc.) leur capacité de mouvement, le corps retrouve son harmonie et sa capacité d’autorégulation.

L’osteopathe

L’objectif de l’ostéopathe est donc de diagnostiquer précisément les troubles fonctionnels du corps humain puis de les traiter, soulageant ainsi les douleurs ressenties par le patient. Le professionnel rétablit et optimise son état de santé en prévenant l’apparition de maladies ou de blessures. L’ostéopathe utilise ses mains comme outil d’analyse et de soin. Par des manipulations douces et adaptées, il traite les dysfonctions de l’organisme, qu’elles soient musculo-squelettique vertébrales, viscérales ou crâniennes.

Plus qu’une thérapie manuelle, l’ostéopathie est une médecine globale qui recherche les causes des symptômes avant de traiter leurs effets. La pratique ostéopathique s’appuie sur des connaissances médicales et fondamentales approfondies, notamment en anatomie et en physiologie. L’ostéopathie est complémentaire d’un traitement médical standard.

C’est pourquoi, l’ostéopathie reconnaît la nécessité d’un examen médical ou d’examens diagnostics de tout ordre, lorsque cela est indiqué. Votre ostéopathe travaillera en collaboration avec votre médecin ou tout autre professionnel de la santé impliqué avec vous.

Sur la base de ses fondements philosophiques, l’ostéopathie n’est pas uniquement curative, elle est également préventive. Cette approche peut donc vous servir quel que soit votre âge, votre occupation et vos symptômes.


Histoire et legislation

L‘ostéopathie a été fondée aux Etats-Unis en 1874 par Andrew Taylor Still qui ouvrit la 1re école en en 1891 : l’American School of Osteopathy. L’un de ses élèves, William Garner Sutherland, développa par la suite le concept d‘ostéopathie crânienne en observant et en désarticulant les os du crâne prouvant ainsi qu’il existait des articulations mécaniques.

Elle est aujourd’hui reconnue et pratiquée dans de nombreux pays à travers le monde. En France, elle est reconnue comme étant une profession de santé depuis mars 2002 grâce à la loi « Kouchner ». C’est en 2007, que le décret relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie consacre définitivement cette discipline parmi les métiers de la santé.

L’Organisation Mondial de la Santé a statué en 2010 sur la réglementation de la « médecine ostéopathique », terminologie exacte donnée par cette institution mondialement reconnue. Dans le rapport « Benchmarks for Traning in Ostéopathy » de l’OMS, le nombre d’heure de formation à l’ostéopathie est au minimum de 4 500 heures. Ce qui correspondant à un diplôme de deuxième cycle universitaire.